Les dispositifs d’aide aux personnes aidantes

Une personne de votre entourage est en perte d’autonomie et vous l’aidez dans son quotidien ? Vous auriez besoin d’une aide régulière ou ponctuelle, afin de vous soutenir dans cette situation ?

Des aides et dispositifs existent pour vous soulager au quotidien, pour vous dégager un peu de temps ou pour vous apporter des conseils ou du soutien psychologique.

Un conseiller peut vous aider à trouver les solutions adaptées compte tenu de vos besoins et de votre situation.

Les aides régulières

Les entreprises spécialisées dans le service à la personne constituent un vrai soutien. Professionnels formés à la prise en charge des personnes dépendantes, ils peuvent intervenir tous les jours de la semaine pour différentes prestations d’aide à domicile : aide-ménagère, auxiliaire de vie, portage de repas, garde de jour ou de nuit…

Les dispositifs de téléassistance sont également une solution pour vous soulager dans votre rôle d’aidant.
Ces systèmes s’installent chez votre proche aidé et lui permettent, en cas de besoin, de joindre un interlocuteur professionnel 24h/24 et 7j/7.
Ainsi vous pouvez être rassuré lorsque vous devez laisser votre proche seul chez lui.

Afin de vous aider à financer des services à la personne ainsi qu’un dispositif de téléassistance, vous pouvez solliciter l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie).
Distribuée par les Conseils Départementaux, l’APA s’adresse aux personnes en situation de perte d’autonomie.
D’autres aides existent également.

Ces aides à domicile vous soulageraient mais vous ne savez pas à qui vous adresser ni à qui les demander ? Un conseiller peut vous indiquer les dispositifs qui existent et les acteurs que vous pourriez solliciter en fonction de votre situation.

Les associations spécialisées

Différentes associations existent afin de vous accompagner et vous soutenir dans votre rôle d’aidant.

Il existe par exemple :

  • des associations spécialisées dans la visite des personnes malades à l’hôpital ou à leur domicile. Elles permettent à l’aidant d’alléger sa tâche en déléguant une personne capable de prendre sa place au chevet de la personne aidée pendant quelques heures ;
  • des associations destinées à faciliter les échanges entre les personnes aidantes. Elles organisent des rencontres pendant lesquelles les aidants se retrouvent pour parler de leurs difficultés en présence d’un animateur et/ou d’un psychologue ;
  • des associations spécialisées dans l’aide aux malades victimes de pathologies spécifiques, comme France Alzheimer, France Parkinson, la Ligue contre le cancer ou encore l’Association des paralysés de France.

Senior and young holding hands

L’accueil provisoire

Plusieurs solutions d’accueil provisoire des personnes âgées ou handicapées existent :

  • les centres d’accueil de jour : ce sont des structures médico-sociales qui permettent à des personnes âgées ou adultes handicapées vivant à leur domicile d’être accueillis pour une courte période, d’une demi-journée à plusieurs jours par semaine. Chaque personne y bénéficie d’un projet individualisé de prise en charge, avec des activités adaptées. Son coût est facturé à la personne elle-même, mais sous certaines conditions, les frais peuvent être pris en charge en partie par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) ;
  • les foyers-restaurants qui proposent, , sous certaines conditions, des services de repas servis à table le midi ;
  • les « familles d’accueil », titulaires d’un agrément du conseil départemental, qui reçoivent chez elles, moyennant rémunération, des personnes âgées ou des adultes handicapés.

Les séjours de vacances

Ces sont proposés soit au couple « aidant/aidé », soit uniquement à la personne aidée. La personne en perte d’autonomie est prise en charge par des professionnels qui organisent des activités adaptées à son état de santé.

Vous culpabilisez à l’idée de laisser d’autres personnes s’occuper de vos proches ? Pour échanger sur votre situation, nos conseillers sont à votre disposition.

Les aides sociales de la Mutuelle de l'Armée de l'Air