La prestation de compensation du handicap (PCH)

La perte d’autonomie d’un membre de votre famille pose de plus en plus de difficultés ? Votre enfant a un handicap et vous aimeriez avoir une assistance au quotidien ?

Pour faire face à toutes ces situations difficiles, une aide spécifique existe. La prestation de compensation du handicap (PCH), aide financière versée par le département, est destinée à couvrir certaines dépenses liées à la perte d’autonomie. Cette aide est personnalisée et modulable en fonction de vos besoins.

Face au handicap d’un proche, vous avez besoin d’aide financière, mais vous pouvez aussi avoir besoin d’adapter votre logement, de trouver des intervenants à domicile ou d’être accompagné dans vos démarches. Quelque soit votre besoin, n’hésitez pas à contacter un conseiller MAA.

 

Les conditions d’attribution de la PCH

L’égibilité à la PCH n’est pas soumise à une condition de ressources . Par contre vos ressources jouent sur le taux de prise en charge des dépenses liées à l’handicap. L’attribution de la PCH dépend du degré d’autonomie, de l’âge et du lieu de résidence. Il n’y a pas d’âge minimal pour bénéficier de la PCH, les enfants peuvent donc bénéficier de cette aide. Une résidence stable et régulière en France est exigée. Par ailleurs, pour solliciter la PCH, il faut avoir une difficulté absolue pour la réalisation d’une activité (=incapacité à faire soi-même), ou une difficulté grave pour la réalisation d’au moins deux activités (=réalisation difficile et altérée) parmi lesquelles :

  • la mobilité (se mettre debout, marcher, etc.),
  • l’entretien personnel (se laver, prendre ses repas, etc.),
  • la communication (parler, entendre, comprendre, etc.),
  • les tâches et exigences générales et les relations avec autrui (s’orienter dans le temps, l’espace, maîtriser son comportement dans ses relations avec les autres, etc.).

La détermination du niveau de difficultés se fait en référence à la réalisation d’activités par une personne du même âge qui n’a pas de problème de santé.

Vous êtes militaire et vous aidez un proche en difficulté mais il n’a pas le droit à la PCH. Sachez que d’autres aides existent, avec notamment des aides du ministères de la défense, spécifiques pour le personnel militaire et leur famille. Un conseiller MAA peut vous accompagner.  Après avoir fait le point sur votre situation, il vous indiquera les aides ou acteurs à solliciter et vous guidera dans vos démarches.

 

handicap, la voiture

 

Les dépenses couvertes

En fonction des besoins de la personne handicapée, la PCH peut prendre en charges les :

  • aides humaines : aide à la personne pour les actes essentiels de la vie courante,
  • aides techniques: achat ou location de matériel conçu pour compenser le handicap,
  • aides à l’aménagement du logement,
  • aides au transport : aménagement du véhicule, surcoûts liés au trajet
  • aides spécifiques ou exceptionnelles : dépenses permanentes et prévisibles liées à l’handicap,
  • aides animalières : pour l’acquisition d’un animal favorisant l’autonomie de la personne handicapée

Dans certaines situations, vous pouvez solliciter la PCH en urgence. C’est le cas s’il y a un risque de compromettre le maintien ou le retour à domicile de la personne handicapée, son maintien dans l’emploi, ou de l’amener à supporter des frais conséquents qui ne peuvent être différés.

Vous avez obtenu des aides matérielles, financières mais vous cherchez également un soutien moral ou psychologique ? Vous pouvez aborder toutes ces questions avec un conseiller MAA. Il saura vous orienter pour trouver les réponses les plus adaptées à votre proche en situation de handicap mais aussi à vous et votre famille.

Les aides sociales de la Mutuelle de l'Armée de l'Air