Aide à la validation des acquis de l’expérience (VAE)

Vous n’avez pas de diplôme mais vous avez plusieurs années d’expérience professionnelle ? Vous souhaitez que votre expérience soit reconnue pour pouvoir être mieux rémunéré ?

La VAE vous permet de faire reconnaître officiellement vos connaissances et votre savoir-faire, professionnel ou bénévole, sans qu’il vous soit nécessaire de suivre un parcours de formation. La VAE vous permet donc de convertir votre expérience en certification.

Afin de vous réorienter, vous souhaitez faire le point sur vos compétences ou obtenir le diplôme correspondant à votre expérience. Un conseiller MAA peut faire le point sur votre situation et vous accompagner dans votre projet aussi bien sur le plan des démarches administratives que sur sa mise en œuvre pratique.
 

Qui peut bénéficier de la VAE ?


Tous les publics sont visés par la VAE. Que vous soyez salarié (CDI, CDD, interim…), travailleur non-salarié, agent public, demandeur d’emploi ou même bénévole, vous pouvez bénéficier de la VAE. Par contre, vous devez impérativement justifier d’au moins trois ans d’expérience (continue ou non) en rapport direct avec la certification visée. Cette expérience peut aussi bien être professionnelle, que du bénévolat ou bien encore un mandat électoral. Attention, toutes les certifications (diplômes, titres ou certificats de qualification professionnelle) ne sont pas accessibles par la VAE. La certification visée doit absolument être inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

 

Vous souhaitez évoluer professionnellement ou changer d’emploi. Pour cela, vous souhaitez obtenir une certification qui correspond à votre niveau de responsabilité. Un conseiller MAA peut étudier avec vous les différentes options possibles et vous accompagner autour de votre projet professionnel.

 I think I have a chance!

Les étapes d’une VAE

 

S’engager dans une VAE demande un investissement personnel important et de la motivation. Durant entre 6 mois à 1 an, cette démarche ne doit pas être prise à la légère.

La première chose très importante à faire est de définir votre projet professionnel et d’ identifier avec précision la certification visée et l’organisme qui la délivre. Vous devez ensuite déposer votre demande de VAE, ou dossier de recevabilité à cet organisme. Vous ne pouvez déposer qu’une seule demande par certification et par année civile et au maximum trois demandes pour des certifications différentes par année civile. Si votre dossier est recevable, vous devez alors rédiger un dossier de validation, dossier décrivant votre expérience. Après dépôt de ce dossier, un jury vous convoquera à un entretien ou à une mise en situation professionnelle dans certains cas.

C’est à l’issu de cette épreuve que le jury prend la décision de valider totalement ou partiellement le diplôme ou de refuser la validation.

 

Vous vous êtes engagés dans une démarche de VAE mais vous ne savez pas trop comment vous y prendre. Un conseiller MAA peut faire le point sur vos besoins, identifier les solutions qui pourraient y répondre et définir avec vous un plan d’action.

 

Les aides au financement

 

Le coût de la VAE, variable selon les certifications visées, peut bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle.  Vous pouvez par exemple avoir droit à une aide dans le cadre d’un plan de formation, dans le cadre du compte personnel de formation (CPF, anciennement DIF) ou encore obtenir le droit à un congé VAE auprès de l’OPACIF.

En tant que militaire, vous pouvez vous rapprocher de Défense mobilité pour toutes vos démarches liées à la VAE.

Vous préparez une VAE mais vous ne savez pas comment  financer des heures de formation pour parfaire votre préparation. Un conseiller MAA peut trouver avec vous des solutions.

Les aides sociales de la Mutuelle de l'Armée de l'Air